Energie management

Accueil > Energie management

Quelques constats :

2016: La majorité des contrats en sortie des Tarifs Réglementés de Vente ont vécu une situation idéale avec des prix baissiers ou ont sécurisé à des niveaux de marché historiquement bas. LA MARCHE EST DIFFICILE À FRANCHIR.

2018 : Le marché s’est fortement complexifié avec l’introduction du mécanisme de capacité (en 2017) et le jeu possible avec l’ARENH (écrêtement du pot et obligation de recalculer les budgets prévisionnels en fin d’année).

 

Nos Recommandations :

  1. Suivre les consommations d’électricité très régulièrement pour optimiser les puissances souscrites et les options d’accès au réseau.
  2. Réaliser un premier bilan de la situation énergétique globale de l’entreprise avec un audit énergétique « flash » apportant des économies plus durables.
  3. Anticiper la renégociation de son contrat d’énergie : ne pas attendre la fin du contrat pour lancer les appels d’offres et se laisser surprendre par des augmentations substantielles et incontournables.

 

Les conditions de la réussite de votre audit :

7.1.1 « Sans la mesure, il n’y a pas de résultat » :

  • Évaluation de la situation initiale :
    • Connaitre les consommations actuelles d’énergie et leurs coûts
    • Identifier la manière dont l’énergie est utilisée (collecte de données, mesurage),
    • Analyser les économies réalisables grâce à une réduction des consommations d'énergies
    • Prendre en compte l’impact environnemental et sociétal des consommations d’énergies
  • Programme, organisation et mise en oeuvre :
    • La direction de l’entreprise signera par leur engagement la volonté d’excellence dans l’efficacité énergétique
    • La mise en place d’une politique énergétique passe par l’implication et la responsabilisation de chacun
  • Contrôle et suivi :
    • Un responsable (individu ou équipe) sera nécessaire avec pour mission le suivi et le contrôle des actions et la responsabilité des résultats.
    • La sensibilisation et l’accompagnement de l’entreprise vers un vrai management de l’énergie, en fonction de sa maturité et de ses possibilités.

 

Les gains potentiels quantifiables* :

Un projet d’efficacité énergétique, appliqué à une unité de production, permet la réalisation d’importantes économies d’énergie dans les domaines suivants (source ADEME) :

  • les systèmes d’air comprimé : 2 à 60 % par poste,
  • les systèmes de production de chaud et de froid : 2 à 60 % par poste,
  • les systèmes de pompage : 2 à 5 % par poste,
  • les systèmes de ventilation : jusqu’à 60 % par poste,
  • les systèmes d’entrainements : 1 à 50 % par poste,
  • les réseaux de distribution électrique industrielle : jusqu’à 15 % par poste.
  • la formation du personnel 2 à 5% sur la facture globale

 

* ces données sont des moyennes issues d’études effectuées dans l’industrie


Contact

23 rue des Chevreuils
38500 VOIRON

06 10 26 94 59

contact@celerite.fr